Toggle menu

À Bruxelles, comme ailleurs, des personnes en recherche d’emploi ne disposent pas toujours de l’ensemble des compétences ou du savoir-faire, parfois très spécifiques pour un métier donné. L’absence de compétences complique la recherche d’emploi et peut constituer un obstacle à la mise à l’emploi. De leur côté, les entreprises rencontrent des difficultés à engager des travailleurs suffisamment qualifiés et/ou correctement formés pour la fonction à remplir.

Le Service de Facilitation sectorielle a été créé au sein de Brupartners dans un objectif simple : faciliter les relations entre les représentants des secteurs économiques actifs à Bruxelles (secteur de la construction, secteur de l’Horeca, secteur du transport et de la logistique, etc.), et les acteurs publics de l’emploi et de la formation bruxellois (Actiris et son Service Diversité/Actiris Inclusive, Bruxelles Formation, VDAB Brussel, le Consortium de Validation des Compétences, Syntra Brussel, SFPME/efp, etc.), pour faire en sorte que l’offre (en matière de formations, stages, validations de compétences, enseignement, etc.) rencontre au mieux les besoins des secteurs et de leurs entreprises.

Pour y arriver, le Service de Facilitation sectorielle initie des discussions avec les interlocuteurs sociaux (banc patronal et banc syndical) de ces secteurs économiques pour les inciter à former un partenariat, une synergie, avec la Région bruxelloise, et ainsi participer aux politiques d’emploi et de formation prises par le Gouvernement bruxellois.  

Si une synergie satisfaisante pour les 2 parties est trouvée, le Gouvernement bruxellois conclut un « Accord-Cadre sectoriel » avec le secteur en question, c’est-à-dire un document officiel comprenant des objectifs à atteindre, des actions à mettre en œuvre, ainsi que des engagements à respecter en matière de :

  • Validation officielle de compétences, pour augmenter les possibilités des demandeurs d’emploi de trouver un travail ;  
  • Formation professionnelle, pour permettre aux travailleurs de renforcer leurs compétences et aux demandeurs d’emploi d’en acquérir ;
  • Diversité sur le lieu de travail ;
  • Veille des évolutions sectorielles et des conséquences éventuelles pour l’emploi, pour y répondre au mieux ;
  • Etc.

La coordination du Service de Facilitation sectorielle est assurée par Daan CAPIAU.